Accueil » Blog » Actualités » Relance du tourisme : comment accueillir vos locataires cet été ?

Relance du tourisme : comment accueillir vos locataires cet été ?

relance du tourisme

Chers propriétaires, la période que nous traversons actuellement est inédite et mérite que nous y dédions cet article intitulé « Relance du tourisme : comment accueillir vos locataires cet été ? ».

Malgré les incertitudes, nous souhaitons nous projeter avec vous sur une reprise du tourisme dès cet été. Le 14 mai, le 1er Ministre a annoncé que, sous les réserves habituelles de l’évolution de la situation sanitaire, « les français vont pouvoir partir en vacances cet été, au mois de juillet et au mois d’août. Ils peuvent donc prendre leurs réservations « . Vous trouverez en cliquant sur ce lien le détail des mesures du plan de relance du tourisme présenté par Édouard Philippe.

Découvrez dans cet article une synthèse des tendances et des perspectives de la relance du tourisme pour cet été et également des informations pratiques et des suggestions d’actions concrètes à mettre en place. Le contexte étant particulièrement mouvant, nous attirons votre attention sur le fait que les informations diffusées sont à la date de rédaction de cet article et qu’elles évolueront nécessairement.

Il est certain que le contexte actuel va bouleverser nos habitudes de voyages et que nous devrons faire preuve d’agilité et de créativité pour rebondir et s’adapter.
Bonne lecture !

1- Relance du tourisme : les tendances & les perspectives

L’incertitude et le manque de visibilité induit de nouveaux comportements et attentes des vacanciers pour cet été en premier lieu, mais qui s’inscriront probablement comme des usages pérennes pour l’avenir.

Les professionnels du tourisme s’accordent sur le fait que le tourisme de cet été sera un tourisme de proximité, motivé par 3 raisons principales : sécuritaire, financière et affective…

La destination montagne possède de nombreux atouts pour répondre aux besoins induits par la crise sanitaire et exprimés par la population : de grands espaces, le plein air, des activités de pleine nature, absence de tourisme de masse.

À ce jour, les français sont autorisés à se déplacer sur un périmètre de 100 kms autour de leur domicile. La question d’élargir ou non ce périmètre pour les vacances d’été a été tranchée  le 14 mai par Edouard Philippe : « Quand je dis en France, c’est évidemment en métropole, dans l’hexagone et dans les outre-mer ». Il apparaît certain que la saison estivale sera portée par le tourisme national, régional, local, voire hyperlocal. Une annonce relative à l’ouverture ou non des frontières européennes est attendue dans les prochains jours. 
Enfin, rendez-vous est donné fin mai pour une décision concernant l’ouverture des sites touristiques, cafés et restaurants.

Un effet financier se fera également ressentir avec des budgets de vacances plus limités qu’à l’accoutumée. Ce paramètre financier, associé au besoin post-déconfinement de se ressourcer et de « profiter », pourrait engendrer deux types de comportements différents : d’une part la recherche de bons plans et de bons rapport qualité-prix et, d’autre part, la recherche de prestations très qualitatives, avec un service accru (moins mais mieux). Cela peut donc être pour vous l’occasion de réfléchir à une nouvelle stratégie prix/produit : il ne s’agit pas forcément de baisser ou d’augmenter vos prix de location, mais de créer une différenciation, une valeur ajoutée à travers une amélioration de vos services ou une montée en gamme de votre prestation.

Quel que soit le comportement des vacanciers, cela favorisera dans tous les cas le tourisme de proximité.

Une autre tendance forte, porteuse de belles valeurs de solidarité, serait la consommation, par les habitants locaux, des activités et des services des socio-professionnels de proximité pour soutenir les économies locales et régionales.

Concernant les réservations, elle se feront en ultra dernière minute pour cet été, et en fonction du contexte et des décisions gouvernementales bien sûr. Une étude de Maeva.com, en date du 29/04/20 nous informe que 90% des sondés maintiennent leur souhait de partir en vacances cet été mais vont réserver très tard.

Par ailleurs, les exigences en termes de condition de réservation seront fortes : les vacanciers privilégieront les acteurs proposant des offres garantissant « l’imprévu », c’est-à-dire notamment le remboursement et/ou l’avoir sur les prestations, la possibilité de modifier les dates sans contraintes, etc. Les vacanciers souhaitent réserver tout en étant sûrs de ne rien perdre quelle que soit l’évolution de la situation.

De nombreux acteurs du tourisme (hôteliers, agences immobilières, centrales de réservation, labels nationaux, etc.) œuvrent à la création de chartes de normes sanitaires d’accueil pour rassurer les vacanciers.

relance du tourisme

 

2- Les 5 points clés pour inciter les vacanciers à réserver un hébergement à la montagne cet été

Dans ce contexte de relance du tourisme, nous avons identifié 5 point-clés qui méritent toute notre attention :

La communication

Nous vous conseillons de communiquer de façon positive avec pour objectifs d’informer et de rassurer les vacanciers. Pour cela, soyez clair et transparent concernant les précautions d’usage et les mesures sanitaires précises que vous mettez en place pour votre location touristique.

En fonction de vos possibilités, imaginez de nouvelles façons de commercialiser votre bien pour répondre aux besoins de sécurité, par exemple en proposant, selon la taille et le nombre de couchages de votre hébergement, la privatisation de celui-ci. Cela permettrait à une « tribu » de se retrouver ensemble « l’esprit tranquille ». Ou en créant des partenariats avec des commerces de proximité, par exemple des restaurants pour la livraison de repas dans votre bien.

Mettez en avant les atouts de la destination montagne dans vos communications ou lors de vos échanges avec les vacanciers : montrez de beaux paysages, des sites naturels, les produits locaux et circuits courts, etc.

La flexibilité

Nous vous invitons à adapter vos conditions de réservation, de remboursement, d’annulation et de paiement.

Rassurez, soyez transparent, tenez compte du fait que l’absence d’information sur la réouverture des commerces et la possibilité de pratiquer des activités pour cet été, influera également sur la réservation de votre hébergement.

Vos conditions de réservation doivent être le plus souples possible : par exemple proposez une annulation sans frais jusqu’à la veille de leur séjour ou 48h à l’avance ou un report des dates de leur séjour.

Voici plusieurs exemples concrets d’offres assouplies :

  • une offre proposant pas de paiement au moment de la réservation mais le plus proche possible de l’arrivée, une annulation 100 % gratuite, pas de frais de dossier ni d’assurance
  • une assurance annulation toute cause, sans motif, et jusqu’à la veille du départ avec un report de séjour
  • un remboursement sans frais jusqu’au jour du départ si l’hébergeur n’est pas en mesure de les accueillir

A noter que les professionnels de l’hébergement touristique se sont engagés à garantir, dixit le 1er Ministre, « un remboursement intégral en cas d’annulation liée au Covid en cas de nouvelle réservation effectuée ».

Le local

Cette crise sanitaire bouscule nos habitudes de consommation et entraine un retour en force de la consommation locale. Les professionnels de la restauration, lorsque cela est possible, adaptent leur fonctionnement en proposant des plats à emporter et en livraison à domicile par exemple, les producteurs de fruits et légumes se sont également lancés dans le drive ou la livraison à domicile.

Travailler en réseau de proximité et favoriser les recommandations des uns et des autres contribuera au soutien de l’activité de chacun, enrichissez votre communication avec les activités et produits locaux.

Le numérique/ digital

Le geste barrière consistant éviter le plus de contacts physiques possibles restera de mise et il concernera également tous les supports d’information et de communication. Digitalisez toutes les documentations qui que vous pourrez et privilégiez une transmission des documents au format numérique plutôt que papier. Vous pouvez par exemple envoyer par mail ou sms des liens d’activités, de producteurs, de lieux de restauration.

Si cela vous est possible, recourrez et encouragez les réservations et paiements en ligne.

La gestion des flux

L’un des enjeux de la relance du tourisme passera par la gestion des flux de personnes (files d’attentes, entrées et sorties, récupération de clés…) avec probablement des quotas à respecter dans les lieux publics. Pour cela, la planification se fera à travers la réservation obligatoire des activités, des restaurants si ceux-ci sont ouverts, des transports, etc.

Cela implique également une communication importante, le cas échéant une certaine pédagogie, en amont auprès de vos locataires. Il s’agira d’organiser les réservations, les flux physiques et de se tenir informé des mesures éventuellement mises en place sur votre territoire.

Nous vous conseillons de rester « en veille » sur les actualités liées au contexte actuel.
Nous espérons que cet article vous a permis d’obtenir des informations et des pistes de bonnes pratiques que vous pourrez mettre en place.

Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner et échanger avec vous.

L’équipe Affiniski.

"En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close